Diplôme visé – diplôme de Dessinateur Praticien

  • Bélonie Ovize
    diplômée édition
  • Eloïse Rauzier
    diplômée animation
  • Noemie Szmrzsik-Cohard
    diplômée jeu vidéo

A l’été 2015, l’École Émile Cohl a obtenu le visa du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pour son diplôme de Dessinateur Praticien, de niveau II (arrêté du 6 juillet 2015, paru au B.O. n°31 du 27 août 2015).

Désormais, ce diplôme a valeur de diplôme national ; il est signé par le recteur de l’Académie de Lyon.

En tant qu’école privée, il s’agit de la reconnaissance au plus haut niveau de la qualité de sa formation, qui fait son succès depuis sa création.

Qu’est-ce que cela change ?

  • Le contrôle des connaissances à l’École Émile Cohl s’effectue désormais sous forme de crédits ECTS (European Credit Transfer System), comme pour toutes les universités françaises et européennes.
  • La pédagogie de l’école a été adaptée, mais les fondamentaux et les spécialisations enseignés demeurent.
  • Un Centre de recherche en histoire de l’art (CRHI) a été créé.
  • Le règlement pédagogique et les conditions d’admission sont validés par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Attestations, certificats, diplômes… différents niveaux de reconnaissance

Seuls les établissements publics sont autorisés à délivrer des diplômes nationaux de type BTS, licence, master et doctorat.

Pour les écoles privées souhaitant faire reconnaître leur formation, différentes étapes s’offrent à elles :

La reconnaissance d’un établissement par l’État atteste que l’école possède toutes les conditions nécessaires à l’obtention des diplômes auxquels elle prépare. Un établissement privé peut être reconnu par l’Etat sans délivrer de titre ou de diplôme certifié ou homologué. A minima, une attestation ou un certificat de fin d’études est délivré.

L’École Émile Cohl est reconnue par l’État depuis 1989.

Un titre homologué (ou certifié) par l’État est enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), qui dépend du ministère du Travail.
Il valide la bonne insertion professionnelle des étudiants ayant obtenu ce diplôme.

  • le niveau I équivaut au niveau master, ou au diplôme d’une école d’ingénieur
  • le niveau II, aux niveaux licence ou maîtrise
  • le niveau III, aux niveaux DUT, BTS, ou bac +2 (fin du 1er cycle de l’enseignement supérieur)
  • le niveau IV, aux niveaux BT, BP ou bac pro
  • le niveau V, aux niveaux BEP, CAP ou CFPA

L’école a obtenu le renouvellement du visa pour son diplôme de niveau II, durant cinq ans, jusqu’en 2020.

Le visa est délivré par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, après un audit approfondi des activités de formation de l’établissement. Il garantit la qualité de son enseignement et de ses activités de recherche, suivant le système d’enseignement universitaire, dit LMD, appliqué aux grades de licence, master et doctorat.

Le visa permet, au plan international, de faciliter la conclusion d’accords de partenariat avec les meilleures universités étrangères.

L’École Émile Cohl est l’une des très rares écoles d’art privées autorisées à délivrer un diplôme de ce niveau.