L’actu des profs // Le réalisateur Benoît Chieux nommé aux César 2018

Benoît Chieux, professeur de peinture de composition et de storyboard, vient de voir son film Le Jardin de minuit (Sacrebleu Productions) être nommé aux César 2018, dans la catégorie du meilleur court-métrage d’animation.

Avec Tigres à la queue leu leu (Les Films de l’Arlequin) en 2016, cet ancien élève (promotion 1990) a obtenu deux sélections, en trois ans, pour cette cérémonie dont l’édition 2018 est suivre le 2 mars.

Après le succès remarqué de Claude Barras (promotion 1996) aux César 2017, l’école est fière de cette nouvelle nomination.

Benoît Chieux a dédié toute sa carrière au dessin animé d’auteur. Entré au studio Folimage dans les années 90 comme décorateur et storyboardeur, il y a successivement occupé des fonctions de scénariste (L’Enfant au grelot, 1998), de réalisateur (Patate et le jardin potager, 2000 ; Tante Hilda!, 2014) et de directeur artistique (Mia et le Migou, 2008). Artiste complet, son sens du récit et son goût pour les techniques d’animation traditionnelles lui ont donné la liberté de varier les registres, sans s’enfermer dans un seul. Les anciens Cohliens qui l’ont côtoyé le décrivent comme l’un des plus doués de sa promotion (1990).

Monde fantastique

Le Jardin de minuit est le récit d’un couple qui se cherche dans un monde fantastique dont on ne sait jamais s’il est un piège ou s’il est attirant : « J’ai surtout essayé de construire une ambiance et de susciter des émotions, juste avec des images », explique Benoît. « Plutôt que de construire une histoire ayant un sens logique, j’ai préféré faire un film dans lequel le spectateur perd ses repères. D’ailleurs, même pour moi, ce récit est mystérieux ! »

Il mène actuellement deux autres projets, un long et un court-métrage, dont il prévient qu’ils n’auront rien à voir avec ses précédentes réalisations.

Retour aux actualités