Vie de l’école // Fête du livre jeunesse de Villeurbanne : 20 ans de partenariat !

Fête du livre jeunesse de Villeurbanne

Le 3e plus grand festival du livre jeunesse de France célèbre actuellement sa 20e édition. L’école en est partenaire depuis sa création. 

Chaque année, au printemps, les étudiants de 2e année de Frédérick Mansot et Matthieu Ferrand s’initient au dessin en très grand format et à plusieurs mains, en réalisant une douzaine d’illustrations d’albums jeunesse de 2.50 mètres de long, sur un mètre de large. Leurs dessins à l’acrylique sur toile sont exécutés en une séance de 8 heures, puis fournis aux organisateurs de la Fête du livre jeunesse de Villeurbanne. Ces kakémonos sont ensuite accrochés dans la grande salle du gymnase fréquentée tout le week-end par 30.000 visiteurs. On y verra cette année des reproductions de Rebecca Dautremer, David Sala (promotion 1995), Lionel Le Néouanic, Claire Dé… entre autres artistes invités.

Ce choix décoratif est la marque du festival depuis son origine, rappelle Gérard Picot, qui en est le directeur et fondateur : « Ces kakémonos lui ont donné son âme, car ils nous distinguent des autres grands salons de référence, ceux de Montreuil et de Troyes », affirme-t-il. « L’idée des grands formats nous avait été suggérée dès le début par notre agence de scénographie (Ducks Sceno), qui nous avait aussi conseillé d’habiller la salle en carton ondulé pour que les auteurs et les visiteurs se sentent bien fréquenter un lieu dédié au livre jeunesse, plutôt qu’un gymnase. Je me suis tourné vers Frédérick Mansot et nous n’avons jamais interrompu ce partenariat avec l’école ». Gérad Picot a demandé à la Ville de collectionner tous ces kakémonos : « Nous en avons gardé plus de 100 que nous aimerions mettre à disposition de tous les lieux culturels de Villeurbanne qui en feraient la demande ».

30 étudiants animeront des ateliers

Ces liens historiques font que les étudiants d’hier se retrouvent parfois parmi les têtes d’affiche aujourd’hui, comme Clémentine Sourdais, Sébastien Mourrain, Florian Pigé… tous sont passés par ce même exercice collectif. Avec le temps, d’autres initiatives ont vu le jour : des expos de travaux d’étudiants à partir d’un thème déterminé (l’acceptation des handicaps, cette année, traduite dans l’exposition Hors Cases, dont les dessins sont tirés d’un projet autoédité), mais aussi des ateliers animés par les étudiants. Ils interviennent les samedi et dimanche, tantôt dans des salles réservées, tantôt sur le stand de l’école. En interne, c’est « Martine-la-bibliothécaire » qui coordonne leur participation : « Nous mobilisons près de 30 Cohliens chaque année », rappelle-t-elle. « Bravo à eux, car en plus d’animer ces ateliers, ils se font toujours un plaisir de représenter l’école. Et ils le font toujours bien ! ».

 

 

A noter :

> L’exposition « Hors Cases » se tiendra à la Maison des auteurs, salon des curiosités (vente et dédicaces sur le stand de l’école).

> Ateliers du samedi à la Maison des spectacles et des ateliers : ils seront animés par Béatrice Meunier, Fiona Guillot, Clémentine Lemaire, Raphaël Shin, Lucie Amet, Loreline Jaillet, Anusha Charles, Donovann Bonnet, Marie-Lou Hainsselin, Guillaume Mangin et Anne-Gaëlle Chavet.

> Ateliers du dimanche à la Maison des spectacles et des ateliers : ils seront animés par Flore Cournault, Hélène Ziveri, Sacha Philip, Maëlle Martial, Salomé Dupont, Maëlle Daoudal, Paola Hirou, Léo Gagnaire, Lina Najib, Léa Clerc, Mélodie Guénégant.

> Sur le stand de l’École Émile Cohl, à la Maison des auteurs, salon des curiosités : atelier de dessin ouvert à tous animé par Juliette Kerdranvat, Léa Le Marec et Laure Ousaci, le samedi, et par Camille Mertz, Jingtong Xu et Shuang Zou, le dimanche.

> Les auteurs invités issus de l’école : Frédérick Mansot, Julie Ricossé, David Sala, Philippe-Henri Turin, Morgane de Cadier, Sébastien Mourrain, Florian Pigé et… notre ancien professeur Jean Claverie.

Retour aux actualités