L’actu des alumni // Ils personnalisent les grandes plateformes de lo-fi hip hop

Lo-fi hip hop
Jeoffrey Magellan, Tevy Dubray et Juan Pablo Machado ont donné leur design aux plateformes de musique en ligne Chillhop et ChilledCow. Leurs animations servent de fond à des streams de musique apaisante, dont les audiences cumulées se chiffrent par millions de vues.

 

 

Depuis près de six ans, les chaînes vidéo de Youtube ont fait émerger le phénomène de la lo-fi hip hop,
des flux de musique apaisante égrainant des titres samplés, 24 heures sur 24, sur fond d’animation agréable à regarder, dont les principales variations dépendent du temps qu’il fait. Les puristes attribuent cet engouement à l’influence des séries culte de Shinichiro Watanabe (Cowby Bebop, en 1998, et surtout Samouraï Champloo, en 2004), un réalisateur japonais qui recourait au jazz, au bebop et aux compositions hip hop de Nujabes pour casser les codes de l’anime.

 

Ces dernières semaines, les médias d’information ont mis en évidence l’audience considérable qu’enregistrent les plateformes de lo-fi hip hop, amplifiée par les nouvelles habitudes de télétravail et de devoirs à la maison. Les deux principales plateformes, Chillhop et ChilledCow, génèrent chacune plusieurs millions de vues.

 

Elles sont dessinées par trois anciens Cohliens de moins de 30 ans, auxquels les producteurs ont fait appel pour personnaliser leurs chaînes et labels, déclinés sur tous les réseaux sociaux. Jeoffrey Magellan est le premier à s’y être attelé : « Depuis cinq ans, j’illustrais les pochettes d’album d’un des groupes que diffuse Chillhop. Le directeur de cette plateforme, à Rotterdam, m’a proposé il y a trois ans de lui fournir des décors animés pour ses streams. A l’époque, je travaillais pour le film « J’ai Perdu mon Corps » (comme chef décorateur, ndlr). J’ai proposé à Tevy Dubray, que je voyais tous les jours au studio Xilam, et qui est très forte en animation, si elle voudrait m’accompagner ».

 

« Jeoffrey avait eu l’idée de concevoir un raton laveur dans des décors mignons. Mais il était plus pratique, pour lui, que je m’occupe de la partie technique de l’animation, sur Toon Boom et After Effects. Notre binôme a fonctionné. Depuis, nous fournissons régulièrement de nouveaux décors animés pour Chillhop, dont j’ai même re-designé le personnage ».

 

Faute de s’entourer de vrais animateurs, les éditeurs des plateformes utilisent souvent des visuels d’anime dont ils n’avaient pas les droits. Au risque de voir Youtube supprimer leurs contenus, voire leur chaîne. Après en avoir lui-même fait les frais, le fondateur de ChilledCow a lancé un appel à projet auprès de l’association des Cohliens, il y a deux ans. Juan Pablo Machado y avait répondu. « Son idée de départ était de représenter une étudiante occupée à réviser ses cours, avec un visuel à la Miyazaki », raconte-t-il. Je ne connaissais rien à la lo-fi hip hop et je ne puisais pas non plus mon style dans l’animation japonaise. J’ai pris cela comme un défi ».

 

Il fournit alors des planches de character design, le rough d’une vue de la Croix-Rousse suggérant un décor de Kiki la petite sorcière, et des animatiques sur TV Paint, son logiciel d’animation 2D favori. ChilledCow l’a retenu.  En deux ans, sa vidéo a fait le tour du monde.

 

Mais cette visibilité n’est qu’un à-côté, pour Juan Pablo. « Je cherche d’abord à lancer ma propre série animée pour adultes, en tant que réalisateur ». Il monte actuellement un dossier à présenter à des producteurs. Il approfondit ses recherches documentaires, définit le style, et peaufine le scénario d’un thriller de fantasy.

 

Elle aussi, Tevy Dubray se projette sur son prochain film, attendu pour 2024 : Sorya, son deuxième long métrage avec Denis Do (Funan, 2018), dont elle prendra la direction artistique. Elle cumulera beaucoup de fonctions : bible graphique, décors, compositing, color script… En attendant, elle s’occupe des décors du pilote d’un autre long métrage d’animation 2D : Sidi Kaba, de Rony Hotin.

 

Quant à Jeoffrey Magellan, il rentre d’une série de voyages accomplis sur plus d’un an. Sa préoccupation du moment, c’est un livre jeunesse qu’il rêve de publier. A moins qu’il ne reparte déjà sur un prochain film.

 

Découvrez leurs portfolios :

 

Juan Pablo Machado : http://jpmachado.art/
Retour aux actualités