L’actu des alumni // Les Cohliens de la promotion 2018 montent un collectif de producteurs, réalisateurs et animateurs

Dix jeunes diplômés préparent actuellement une plateforme de promotion de projets d’animation produits ensemble de A à Z. Initiative méritoire, sachant que leurs emplois respectifs les ont éparpillés dans plusieurs villes en Europe et au Canada. Loin des yeux, mais près du cœur.

Les remises de diplômes sonnent l’heure des grands départs et à la fin janvier 2019, beaucoup de Cohliens avaient levé les voiles aussitôt après avoir lancé leurs bérets d’alumni. Mais dix d’entre eux ont gardé des liens actifs : neuf animateurs et une illustratrice aujourd’hui à Paris, Arles, Valence, Liège, Londres et Montréal viennent de créer, avec quelques étudiants aujourd’hui en 5e année, un collectif pour réaliser des clips musicaux ou des courts-métrages d’auteur, suivant les aspirations artistiques des uns et des autres.

 

Chacun apportera sa contribution, suivant sa disponibilité et ses aptitudes à nouer des contacts avec des producteurs, à mener une direction artistique ou à être productif en animation. Il y a quelques jours, ils ont jeté les bases de ce collectif. Ils lui ont donné un nom, Le StoK, et un show reel qui combine des extraits de projets personnels et des travaux de commande. On y retrouve Marie Houssin, Paul Raillard, Kora Von Prittwitz, Nayla Vanderweyen, Ruben Mitrani, Arthur Levy Neumand, Mai Suan Lepage, Victor Tissot, Raoul Mallat, Miriam Jacquiot, Mathias Lemaitre-Sgard, Gabriel Murgue et les étudiants de 5e année Marie Clerc et Martin Clerget.

 

clip de musique électronique
Extrait de « Mexicali », clip vidéo non officiel d’un titre de Polo & Pan

 

La transformation de relations d’estime en collaborations professionnelles est courante. En sortie d’études, on a souvent vu naître des tandems d’auteurs (Fred Bernard et François Roca, par exemple) ou d’entrepreneurs (Marina Roel et Etienne Guiol, fondateurs du studio de mapping vidéo BK Studio), et se créer des équipes d’illustrateurs et d’auteurs de BD, comme les collectifs Arbitraire et Mauvaise Foi, ou les ateliers Millefeuille, One Shot et Vermillon, établis à Lyon ou à Villeurbanne. Hormis pour les start up, de telles démarches de rapprochement visaient surtout le monde de l’édition. Celle des Cohliens spécialisés en animation de la promotion Laurent Danchin apparaît donc plutôt inédite.

 

Au point de départ ? Quelques bons contacts noués durant leurs stages de 3e année apportent à certains des pistes dont ils s’emparent sans attendre la fin des études pour étoffer leur CV, que le projet soit rémunéré ou pas. Mais pour éviter de compromettre leur réussite au diplôme, il faut trouver des renforts au sein de l’école. Gabriel Murgue et Mathias Lemaitre-Sgard font ce pari. En 2017, l’agence Cumulus leur avaient commandé le layout et le character design d’un clip pour Mystery Skulls, Endlessly (trois récompenses en festivals). Mi-2018, ils se lancent dans la co-réalisation d’un clip de musique électronique « non officiel » pour le duo Polo & Pan. Ce clip, Mexicali, a reçu depuis six sélections en festivals.

 

Mais cette fois-ci, la prise de risque était plus élevée : le projet demandait un tournage en prises de vue réelle et une direction d’équipe de près de 30 personnes (danseurs, techniciens et animateurs en post-production), sans expérience préalable d’une production, et dans un délai de quelques semaines pour monter le film. Au début de l’été, l’école leur ouvre un atelier pour que le tournage ait lieu. Une quinzaine de Cohliens leur prêtent main forte pour préparer la salle, fabriquer les costumes et assurer l’animation (voir le making off : ici).

 

Mathias Lemaitre-Sgard en garde un souvenir fort : « C’est une expérience importante parce que nous avons réussi à faire face à beaucoup de contraintes, mais il a fallu dépenser énormément d’énergie ». « On a pris conscience qu’on poussait nos limites », confirme Gabriel Murgue, lui-même à l’affût de projets qui sortent des sentiers battus, en animation 2D comme en mapping vidéo.

 

La même équipe rempile quelques semaines peu plus tard, pour Cumulus. Le studio de motion design les entraîne dans la réalisation d’un clip pour Caravan Palace, dont Mathias est nommé producteur délégué (Miracle). A nouveau, les étudiants se partagent toutes les tâches clés : layout, design des personnages, animation et effets visuels. Quatre mois après sa diffusion sur Youtube, ce clip pour adultes affiche + 6 millions de vues.

 

clip de Caravan Palace
« Miracle », extrait du clip de Caravan Palace

 

En deux ans, les jeunes artistes ont appris à se connaître, à travailler ensemble et à se coopter. Leur collectif est tout prêt d’être constitué. « La répartition des rôles se fait naturellement, sur un mode d’organisation horizontale », explique Mathias. « Elle se fonde sur l’envie d’apporter nos compétences aux autres, s’ils ont un projet direction artistique à développer. Il ne sera pas toujours facile de fédérer le groupe, mais nous savons que nous aurons les renforts nécessaires, le moment venu ».

 

Leurs stages de fin d’études ont amené Gabriel Murgue et Mathias Lemaitre-Sgard à décrocher leur premier poste d’animateur et de motion designer à Londres. Le premier est salarié du studio transmédia Whitecoat, dans le quartier de Soho, le second est free lance pour le studio d’animation Blinkink, toujours dans le centre de Londres. Ils se voient régulièrement pour cultiver leurs réseaux et attirer l’attention des grands labels. Entre autres biais de rencontres, Gabriel a ouvert le compte Instagram « Motion Appetit!« , sur lequel il invite des artistes à poster leurs meilleures vidéos… en attendant de publier celles de son propre collectif. A suivre !

 

 

(*) : Costumes : Kora von Prittwitz, Axel Delaunay, Augustin Discart, Victor Tissot, Mélodie Roux.
Animation : Claire Agnelli (illustratrice), Marie Houssin, Paul Raillard, Raoul Mallat, Miriam Jacquiot, Mathias Lemaitre-Sgard, David Pelletier et Gabriel Murgue.

Voir le show reel du collectif Le Stok : ici 

 

Retour aux actualités