Dessinateur 3D

Page formation mise à jour le 17 janvier 2023

Pour acquérir les techniques de l’illustration numérique, du concept art et de l’animation d’images 3D en cinéma d’animation, jeu vidéo, motion design et vidéo mapping.
En 3 ans, diplôme visé de niveau 6

Informations clés

  • Nombre d’heures d’enseignement :

    Heures de cours en face à face pédagogique avec un professeur : de 1.034 heures à 1.204 heures par an, hors stages professionnels

  • Certification (active) :

    Diplôme visé et certification, niveau 6 : www.francecompetences.fr

    Certification (active) :
  • Chiffres clés

    87% de diplômés sur l’année 2020-2021

  • Les + de la formation :

    • Une formation opérationnelle pour intégrer les studios de création, d’animation ou de jeu vidéo qui recourent à la 3D.
    • La pédagogie proposée vise la maîtrise à la fois du dessin traditionnel et des technologies de l’image.
    • Cette formation délivre un diplôme de dessinateur 3D reconnu qui est visé par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et la formation est en plus éligible aux bourses de l’enseignement supérieur (plus d’info sur le financement de vos études).

Présentation de la formation

La certification de Dessinateur 3D (bac+3, niveau 6) ouvre aux métiers de l’image fixe 3D (illustration, bande dessinée, concept art, etc.) et de l’image animée 3D (animation, jeu vidéo, motion design, vidéo mapping).

Les étudiants sont accompagnés sur les deux grands fondamentaux du métier : l’acquisition des bases du dessin académique, puis de sa mise en volume et de sa mise en scène au moyen des logiciels 3D enseignés.

Au cours des trois années de formation, l’étudiant va acquérir les compétences suivantes :

  • Concevoir et produire des images fixes et animées en 3D
  • Analyser et respecter une direction artistique et la transposer en 3 dimensions
  • Animer, éclairer, post-produire des scènes en 3D et s’assurer d’un rendu original et de qualité
  • Mettre en place une production 3D complète, en équipe et en individuel
  • Créer des parcours logiciels 3D en sachant répondre à un cahier des charges

Pour connaître les blocs de compétences et les possibilités de validation cliquez ici.

L’étudiant effectue un stage en entreprise de 22 à 24 semaines. A l’issue de sa formation, il présente son projet individuel de fin d’études et son rapport de stage lors de deux soutenances distinctes, devant un jury professionnel.

De son côté, l’école lui fait bénéficier d’une journée de recrutement pour accéder à l’emploi dès la fin de ses études.

Les emplois accessibles et les données d’insertion professionnelle sont présentées sur notre fiche France compétence.

Cette certification est accessible en formation initiale, continue ou par la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience)

 

  • 1ère année
  • 2e année
  • 3ème année
année

En savoir + sur chaque année

  • La 1ère année de la formation de Dessinateur 3D est consacrée à l’acquisition des fondamentaux du dessin d’observation, à l’apprentissage des outils numériques 2D/3D et à la constitution d’une culture générale de l’image numérique.

    La pédagogie de cette année est basée sur l’éducation et la construction du regard appliquées à l’image, matérielle ou virtuelle.

    En pratique, les exercices commencent généralement par une étude en 2D qui se poursuit en 3D. L’objectif est d’habituer l’étudiant à dessiner de manière indifférenciée sur papier ou écran. Il apprend à « jongler » avec les univers graphiques, à commencer un travail de recherche en 2D avant de le poursuivre en 3D, avec les mêmes exigences de rendu.

    En fin d’année, l’étudiant a validé plusieurs acquis, dont la prise en main des logiciels Maya, Mudbox et Photoshop, et la compréhension des passerelles inter-logicielles 2D/3D. Ses acquis concernent ainsi la modélisation d’objets mécaniques et organiques, le texturing, la création de textures sous Photoshop et leur mapping en 3D, l’animation 2D, ainsi que quelques notions d’animation 3D, d’éclairage et de rendu.

    Important : l’accès en 1ère année de Dessinateur 3D nécessite une première expérience du dessin d’observation, souvent mise en œuvre au cours d’une formation préparatoire.

  • En 2e année, l’étudiant apprend à passer d’une représentation réaliste d’objets dessinés ou animés en 3D à la conception d’objets mécaniques ou organiques imaginés, au service d’une narration.

    Les cours consacrés au dessin 2D évoluent vers le dessin narratif, qui met en scène des décors et des personnages (observés ou inventés).

    Ceux de modélisation abordent le design d’objets comme de la « sculpture 3D avancée » pour le jeu vidéo ou le cinéma d’animation : il s’agit, par exemple pour un jeu d’aventure, d’inventer une voiture sans plagier de marques automobiles existantes, ou bien de concevoir des objets en fonction d’un courant artistique déterminé pour ce jeu. L’enseignement renforce l’apprentissage des techniques de texturing et d’animation.

    Le programme prévoit des exercices de « sous-traitance » pour des étudiants d’autres classes, afin d’apprendre à s’adapter à une direction artistique et à se mettre au service d’un projet de groupe.

    En 2e année également, le recours aux imprimantes 3D permet de finaliser des travaux effectués à l’écran pour une meilleure compréhension des volumes, des proportions, ou de la perspective.

    En fin d’année, les acquis techniques sont suffisants pour permettre la réalisation d’un projet personnel en année supérieure.

  • L’étudiant met en œuvre un projet de fin d’études dans lequel il démontre ses capacités de dessinateur et propose une création personnelle, dans l’un des domaines suivants : jeu vidéo, cinéma d’animation, web, BD, illustration.

    Le suivi de projet prend une place importante dans l’emploi du temps et notamment le suivi de production, maillon essentiel de la réalisation d’images ou d’animations 3D. Lors de la soutenance de son projet personnel, l’étudiant doit faire comprendre au jury son cheminement créatif, sa démarche et les process techniques qu’il a mis en œuvre.

    Une partie du programme de la 3e année de la formation de dessinateur 3D est aussi consacrée au travail de communication de l’étudiant et à sa professionnalisation : préparer un entretien, constituer son book, diffuser ses images sur le web, identifier les statuts professionnels (free-lance, salariat…), établir un devis, une facturation. Cette formation s’accompagne d’un stage obligatoire en entreprise de 6 mois.

Admission

  • Les modalités d’accès

    Cette formation de dessinateur 3D est accessible après un baccalauréat ou équivalent (obligatoire), en formation initiale ou en formation continue. En formation initiale, la procédure d’inscription nécessite de se créer un compte sur la plateforme Parcoursup.

  • Les prérequis

    Aucun prérequis technique (notamment 3D) n’est demandé en dehors d’une connaissance de base de l’environnement informatique et d’une première expérience du dessin de représentation du réel.

    Se constituer un dossier artistique réunissant des dessins d’observation. Le même dossier est à fournir pour postuler en Prépa Dessin, 1ère année de Dessinateur Praticien ou 1ère année de Dessinateur 3D.

     

     

  • Le dossier de dessins

    Réalisez 4 planches composées de 2 ou 3 dessins par planche :

    Planche 1, vues de bâtiments en intérieur ou extérieur

    Planche 2, personnages : modèle vivant en pied

    Planche 3, outils, fruits ou légumes

    Planche 4, dessins d’observation : sujets au choix

     

    Indiquez sur chaque planche la date du dessin, les techniques utilisées et le temps de réalisation.

  • Admission

    Les candidats postulent sur la plateforme Parcoursup et en suivent le calendrier, fixé par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.

  • En pratique

    Inscrivez vos vœux de janvier à mi-mars. Vous avez jusqu’à début avril pour confirmer votre choix et téléverser votre dossier de candidature : projet de formation motivé et dossier artistique. Aucun entretien n’est demandé.  L’équipe pédagogique de l’École Émile Cohl examine les dossiers de candidature suivant six critères d’aptitude et de motivation. Elle établit un classement des dossiers. Les résultats sont ensuite publiés mi-mai sur la plateforme Parcoursup sous la forme d’un classement dynamique qui évolue en fonction des choix des différents candidats.  Si le candidat est admis, il valide son choix sur Parcoursup et l’école lui adresse un dossier d’inscription par e-mail.

Focus sur la progression d'un étudiant de la 1ère à la dernière année

Ines Guillen - Sculpture numérique / 1ère année Ines Guillen - Sculpture numérique / 1ère année
Ines Guillen - matte painting / 2e année Ines Guillen - matte painting / 2e année
Ines Guillen - diplôme dessin 3D / 3e année Ines Guillen - diplôme dessin 3D / 3e année
Ines Guillen - Sculpture numérique / 1ère année Ines Guillen - Sculpture numérique / 1ère année
Ines Guillen - matte painting / 2e année Ines Guillen - matte painting / 2e année
Ines Guillen - diplôme dessin 3D / 3e année Ines Guillen - diplôme dessin 3D / 3e année

Deves Cyrils