Actualités

Colloque // Le jeu vidéo au carrefour de l’histoire, des arts et des médias
colloque jeu video - CRHI - illustration de Tingyun_yu

Les 22 et 23 mars, le Centre de recherche et d’histoire inter-médias (CRHI) de l’Ecole Emile Cohl consacrera son colloque biennal aux jeux vidéo. Cet événement est placé sous la direction scientifique de Cyril Devès, docteur en histoire de l’art et coordinateur du CRHI.

Parrainé par la fondation Graphein, ce colloque donnera lieu à 25 communications en deux jours, regroupées en quatre thèmes : légitimer le statut d’art, penser le jeu vidéo, théâtraliser l’action, savoir transmettre. En savoir plus >

L’actu des alumni // Savitri Joly-Gonfard met le turbo sur les VFX
Savitri_Joly-Gonfard sur le tournage de Blood Machines
Il est le co-réalisateur et superviseur des effets spéciaux (VFX) de Blood Machines, une mini-série préparée depuis deux ans avec Raphaël Hernandez, son éternel partenaire depuis ses études d’art. Leur duo, baptisé Seth Ickerman, livrera au printemps trois épisodes de 15 minutes qui revisitent les codes de l’esthétique SF des années 80, sur une musique de l’artiste électro Carpenter Brut. Entre clip et film de genre.

En savoir plus >

Vie de l’école // Elles voient leur avenir dans le jeu vidéo
étudiantes en école de jeu video
La place des femmes dans le jeu vidéo est notoirement insuffisante. Le baromètre annuel Idate-SNJV évalue leur part à seulement 14 % des effectifs des studios de développement. Même dans les écoles, leur représentation n’est guère plus significative. Julie Chalmette, la directrice générale de Bethesda France, présidente du Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL) et cofondatrice de l’association Women in Games, a déclaré que « la proportion des femmes y dépasse rarement 20 % des effectifs, avec des secteurs comme la programmation et le game design où elles sont sous-représentées », alors que « près de la moitié des joueurs sont des femmes ». Ce manque de mixité pèse sur les choix de carrières et sur les représentations du secteur du jeu vidéo.
A l’École Émile Cohl, la présence des étudiantes est loin d’être anecdotique. Pour l’année 2018-2019, la moitié des 64 étudiants qui suivent le cursus de Dessin 3D (bac+3) sont des jeunes femmes. Et elles sont 15 parmi les 42 personnes inscrites au 2e cycle spécialisé en jeu vidéo (soit près de 36 %). Pourquoi ont-elles choisi ce secteur et comment s’y projettent-elles ? Trois d’entre elles nous ont accordé un entretien.

En savoir plus >

Voir toutes les actualités

Le dessin à l'honneur

L’École Émile Cohl à Lyon est une école de dessin engagée. Sa création, en 1984, est liée à cet acte militant : lutter contre la disparition progressive, dans l’enseignement artistique, de la représentation du monde par le dessin. Si les nouveaux médias successifs, de la photographie à internet, ont d’abord semblé précipiter la chute du dessin, ils proposent aujourd’hui des supports d’expression innovants qui lui redonnent ses lettres de noblesse.

Il était indispensable de remettre l’enseignement du dessin à l’honneur. Depuis plus de trente ans en France et à Lyon, où elle s’est installée, l’École Émile Cohl fait figure de pionnière dans ce domaine.

Choisir de se former à l’École Émile Cohl, c’est apprendre à maîtriser son regard au cours des trois premières années de la formation initiale, qu’on fera suivre en 4e et 5e année par une spécialisation professionnelle en BD, en illustration, en cinéma d’animation 2D/3D, en jeu vidéo (concept art, character design, etc.), en dessin 3D, en livre numérique ou infographie multimédia.

L’école organise aussi des cours du soir et des stages (bande dessinée, dessin animé, aquarelle, sculpture, carnet de voyage, etc.) pour tous, sans niveau prérequis. Ils s’adressent à toute personne désireuse de s’initier ou de se perfectionner en dessin.

Elle s’adresse également aux professionnels de l’image. Pour eux, nous avons mis au point en 2017 une nouvelle offre de formation continue.

 

 

En bref
Formation continue // En mars et avril, deux formations à la mise en couleur et à la narration de personnages
Conception de décors sous Photoshop - Adrien Lucas, 2018

Deux nouvelles formations de 70 heures sont programmées pour ce printemps. Conventionnées par l’Afdas, elles peuvent être prises en charge sous conditions d’affiliation à la Maison des Artistes ou à l’Agessa.

Du 25 mars au 5 avril : « Narration et mise en scène d’un personnage en illustration jeunesse »

> voir le programme : ici

Du 1er au 12 avril : « Mise en couleur traditionnelle et numérique dans la bande dessinée »

> voir le programme : ici

Ill. : Adrien Lucas, 5e année Jeu vidéo

 

Journées portes ouvertes // Cours en immersion !
cours de dessin académique - école d'art Emile Cohl

Aux journées portes ouvertes des samedis 9 mars et 6 avril 2019, nous proposons huit cours en immersion pour découvrir l’ambiance d’un atelier de dessin académique et de modèle vivant. Ces cours sont gratuits et le matériel fourni. Attention : le nombre de places est limité à 27 participants par atelier.

> voir le programme : ici.

> s’inscrire en ligne (gratuit) : ici

Nouveau // Le catalogue des formations courtes

Nous réunissons en un seul catalogue l’ensemble de nos formations courtes : formations de loisir, d’initiation et de niveau avancé, formation continue. Pour tous publics, dès 12 ans, et pour les professionnels, tout au long de la vie !

Pour le consulter, c’est ici.