Association des étudiants // Elles dessinent pour les enfants malades

Cheer Up!

En 2019, plusieurs étudiantes (et quelques étudiants) ont animé, au centre de cancérologie Léon Bérard, des ateliers de dessin pour les enfants malades et pour leurs proches. Elles reconduisent leur initiative, espérant cette année entraîner avec elles davantage de Cohliens… pour offrir davantage de séances.

 

 

Elles ont le goût de l’attention aux autres, une expérience du monde caritatif ou soutenu un proche hospitalisé. Plusieurs étudiantes (et quelques étudiants) ont rejoint l’an dernier le projet Cheer Up!, fédération d’associations étudiantes qui aide les adolescents et jeunes adultes atteints d’un cancer à se projeter au-delà de la maladie. On les a retrouvées au forum de l’Association organisé fin septembre, dans les premiers jours de la rentrée, pour présenter leur activité bénévole et élargir leur cercle de dessinateurs.

 

« Dans quelques jours, nous irons au centre Léon Bérard pour animer notre premier atelier de l’année », raconte Emma Lafarge, étudiante de 3e année qui en est à l’initiative. Elle a disposé des photos de leurs interventions dans le département de pédiatrie : « En règle générale nous sommes six étudiants, quatre Cohliens et deux de Centrale Lyon ou d’EM Lyon, qui se joignent à nous parce qu’ils ont reçu une formation pour interagir avec les public d’un hôpital ».

 

« Nos ateliers durent quatre heures et ce sont les gens qui viennent à nous », explique-t-elle. « On dessine avec les enfants à partir de taches d’aquarelle sur lesquelles on souffle pour créer une première forme, on fait des cadavres exquis ou encore on dessine au trait, à la demande, des personnages qu’ils pourront colorier – une licorne, par exemple ».

 

Une autre étudiante de 3e année, Mélodie Guenegant, aime venir avec ses BD préférées, pour engager la conversation. La suite vient naturellement : « Le dessin, comme la musique, touche tout le monde : c’est un langage universel », dit-elle. « C’est aussi l’un des meilleurs moyens de faire tomber les barrières émotionnelles ».

 

Mélodie aime aider les gens : « J’ai voulu apporter ma contribution à des enfants que l’hospitalisation conduit à perdre de vue leur école et leurs amis. Pourtant, étonnamment, ce ne sont pas les enfants malades que je vois avoir le plus besoin de s’exprimer, mais les parents et les proches. Je dessine avec les frères et sœurs, parfois aussi pour leur maman ».

 

Mathilda Abou-Samra (2e année) glisse, quant à elle, que c’est sa marraine d’école, Emma, qui l’a invitée à se joindre aux ateliers en milieu hospitalier. « J’avais déjà une expérience de l’animation en centres aérés et du service aux personnes vulnérables », explique-t-elle. « Nous y allons sans nous poser de question, juste pour permettre à d’autres de se sentir heureux qu’un temps de partage s’offre à eux ». Remarquable.

 

 

Les Cohliennes de « Cheer Up! » : Mathilda Abou-Samra, Emma Lafarge et Mélodie Guenegant

 

Retour aux actualités