Profession : lead animatrice

Profession : lead animatrice

Entrée chez Ubisoft à la fin de ses études en tant qu’animatrice pour participer à la production de Rayman Origins, puis Rayman Legends (ill. ci-contre), Anaïs Dusautois (promotion 2010) a progressivement évolué vers la coordination de projets et le management d’équipes d’animateurs. Entretien

Tu es entrée chez Ubisoft en 2010 pour occuper des fonctions d’animatrice, puis de coordinatrice de projet, avant de passer en lead animation. Te destinais-tu déjà au monde du jeu vidéo ? 

Pas vraiment. J’avais surtout une grande appétence pour la narration. Ce qui m’intéresse avant tout, c’est de raconter des histoires. A l’école, j’avais choisi la spécialisation de cinéma d’animation pour travailler sur tous les aspects d’un projet, depuis l’écriture du scénario jusqu’à la réalisation finale.

C’est à un job dating organisé par l’école que j’ai rencontré Ubisoft. On m’a proposé un rendez-vous de sélection auquel j’ai accepté de me rendre sans me mettre d’enjeu particulier, car je ne pensais pas avoir le profil recherché : j’associais l’image d’Ubisoft aux jeux 3D hyper réalistes, tandis que j’avais montré aux recruteurs venus à l’école un film d’animation typé cartoon, en 2D (rires). Ce que je ne savais pas, à l’époque, c’est qu’Ubisoft préparait Rayman Origins, au rendu 2D et très cartoon ! Ce concours de circonstances collait très bien à mon domaine de connaissances. Après un court passage à Paris, j’ai rejoint le studio de Montpellier où j’exerce encore aujourd’hui.

Quel est ton rôle ? 

Je travaille au sein de l’équipe cinématique : nous nous occupons du contenu narratif et des séquences animées prévues pour toutes les phases durant lesquelles le joueur n’a pas la main sur le jeu. Je suis la lead animatrice de cette équipe, c’est-à-dire que j’organise le travail des animateurs : j’établis le plan de staffing, prépare le planning des tâches, suis le bon déroulement, l’avancée du travail des animateurs, et j’interviens en soutien de l’équipe, sur plusieurs productions en parallèle. Je suis une facilitatrice de production : je me rends utile au projet en n’oubliant jamais que les animateurs me sont indispensables. J’ai été une pure animatrice durant huit ans, aujourd’hui je n’anime plus, j’utilise dorénavant mes connaissances en animation afin d’agencer au mieux le travail de chacun.

Ne plus dessiner ne te manque pas ?

Non, car les interactions humaines me plaisent. J’éprouve du plaisir à échanger avec les autres corps de métiers qui permettent la création d’une cinématique – par exemple les réalisateurs, les spécialistes motion capture, les lighting artists, les FX artists, les cinematic designers, les development testers – car nos métiers sont interdépendants et tous nécessaires à la finalisation du contenu. Pendant mes années en tant qu’animatrice, j’ai toujours eu la curiosité d’observer l’organisation du travail pour chercher à combler les manques d’information et à fluidifier les tâches. Voilà comment j’en suis venue au management.

Tu as participé à de nombreuses licences d’Ubisoft : Rayman Origins, donc, Lapins Crétins, Assassin’s Creed, Ghost Recon, Far Cry … Y a-t-il des projets qui t’ont plus marquée que d’autres ? 

Chaque jeu a des développements technologiques qui lui sont propres. Ce qui m’intéresse le plus dans une production est de trouver le point d’équilibre, la façon dont les gens trouvent leur place et sont les plus efficaces. A chaque nouveau jeu, je cherche à rendre le travail confortable : de bonnes conditions de travail déterminent la réussite collective. Pour cela, concrètement, j’assigne les tâches et je développe les compétences des artistes en ayant vérifié que le projet leur plaisait. A toutes les étapes de la production, je vais chercher les informations à faire remonter dans les équipes pour limiter la pression sur l’activité des gens, tout en restant challengeante. Je suis aussi très attentive à préserver l’équilibre des temps de vie personnelle et professionnelle.

 

 

Liste (non exhaustive) de ses projets

  • Assassin’s Creed Valhalla (2020)
  • Far Cry 6 (2021)
  • Immortals Fenyx Rising (2020)
  • Riders Republic (2021)
  • Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint (2019)
  • Assassin’s Creed Odyssey (2018)
  • Virtual Rabbids: The Big Plan (2017)
  • Rayman Adventures (2015)
  • Just Dance 2015 (2014)
  • Rayman Legends (2013)
  • Rayman Origins (2011)
> Retrouvez-les sur le catalogue d’Ubisoft