« Quand je viens dessiner ici, je me sens comme dans un sas. »

C’est une habituée des ateliers de l’école, qu’elle fréquente autant par plaisir que pour nourrir une réflexion sur son métier d’art thérapeute. Cours d’illustration, de carnet de voyage, de dessin académique ou d’aquarelle : depuis 2017, Anna s’offre chaque année une formation à l’École Émile Cohl pour stimuler sa pratique et sa créativité.

Cet après-midi de juillet, au dernier jour de son stage d’aquarelle, on a bien sûr envie de comprendre pourquoi cette immersion est devenue régulière : « Quand je viens dessiner ici, je me sens comme dans un sas », confie-t-elle, l’œil brillant. « Le quotidien s’arrête, l’extérieur n’existe plus. On se sent vivant, ce sont des moments qu’on prend vraiment pour soi. Et puis j’aime bien cet endroit, avec son côté industriel réhabilité et les travaux des élèves qu’on voit partout en traversant l’allée. On sent qu’ici l’enseignement est intense et que les professeurs sont des “pointures” ».

Ancienne élève des beaux-arts de Lyon, Anna a toujours eu le goût des arts plastiques mais elle affirme qu’elle dessinait « en autodidacte ». Longtemps intervenante en milieu scolaire, elle avait ensuite repris une formation pour devenir art thérapeute, un métier qu’elle exerce depuis 2008 pour des publics de tous âges et de toutes conditions : personnes âgées résidentes en Ehpad, personnes en situation de prostitution, personnes suivies en établissement psychiatrique… Praticienne, elle aussi formatrice en médiation thérapeutique pour les professionnels de santé.

« Au quotidien, j’amène les patients à se rendre créatifs. Cela m’oblige à leur insuffler beaucoup d’énergie et à teinter mes ateliers avec ma propre sensibilité artistique. Dessin, peinture, collages, photo, vidéo, aquarelle, je touche à tout. Or plus j’avance, plus je cherche à apprendre et à approfondir ma compréhension des techniques ».

Pour savoir transmettre, il faut donc aussi savoir recevoir. A l’école, Anna dit avoir trouvé dans chacune de ses formations de nouvelles inspirations. Ainsi, s’agissant de l’atelier d’illustration : « Cette formation m’a donné envie de faire toutes les autres. En 2017, je cherchais un cours du soir qui me permette à la fois de travailler la technique et l’imaginaire. Aurélie Borel m’avait orienté sur le cours de Diane le Feyer. Je n’ai pas été déçue ».  

Aquarelle : « C’est devenu ma technique de prédilection. J’ai fait trois fois le stage de Philippe Pauzin ! ». Dessin académique : « J’ai adoré la façon dont Matthieu Ferrand animait ce cours ». La formation au carnet de voyage reçoit aussi un satisfecit : « L’enseignement de Jean Grosson a changé ma façon d’observer ce qui m’entoure. C’est riche d’avoir avec soi un illustrateur naturaliste. Avec lui on s’assied, on regarde, et dessiner consiste alors à apprendre à voir. »

En dehors de son activité d’art thérapeute, Anna participe régulièrement à des expositions. Découvrez son compte Instagram : @strangeweasel

 

Prochainement

lundi 6 septembre 2021 à 18h : réunion d’information sur les cours du soir.

Cette rencontre vous est proposée à l’école, sur présentation d’un passe sanitaire – pour les plus de 18 ans. Elle sera retransmise sur la plateforme Teams : suivez-nous en ligne si vous ne pouvez pas vous déplacer.

Les formations en cours du soir : ici

Les formations de loisirs et d’initiation : ici

Ses réalisations