Une semaine à Villeurbanne pour célébrer le court-métrage

Une semaine à Villeurbanne pour célébrer le court-métrage

L’école est partenaire de la 43e édition de ce festival emblématique, le plus ancien en région consacré au format du court-métrage. Incontournable pour les étudiants de la spécialisation animation, qui planchent actuellement sur leur projet de diplôme !

 

30 films en compétition européenne et 13 en compétition d’animation – et avec, là aussi, des représentants de plusieurs pays -, sans compter les séances spéciales : les organisateurs du Festival du Film Court de Villeurbanne délivrent une nouvelle fois une programmation étoffée.

Les Cohliens seront bien représentés à cet événement qui a lieu du 18 au 27 novembre. Depuis plusieurs semaines, l’école les a encouragés à assister à ce festival qui est le plus ancien, en région, à s’être spécialisé dans le format du court-métrage. Tous les étudiants de 4e et 5e année de cinéma d’animation y accéderont avec le passeport Kino qui leur a été remis en début d’année pour développer leur culture cinématographique.

Feuilletant le programme du cinéma le Zola, ils remarqueront que deux films d’animation en compétition ont été fabriqués par des étudiants ou jeunes diplômés issus de l’école. On pense bien sûr au court-métrage Les Humains sont cons quand ils s’empilent, déjà primé au festival de Cannes 2022, dans la sélection Cinef. Sa réalisatrice, de Laurène Fernandez, étudiante à la Cinéfabrique, a fait appel à trois Cohliennes, Marilou Renault-Carraro, Emma Lafarge et Iana Sanson, pour produire son film en stop motion racontant les tracas des habitants d’un immeuble.

Les organisateurs ont également retenu en compétition Sommeil de plomb, film de fin d’études d’Edgar Merland (promotion 2021, voir ci-dessous). Edgar campe son récit dans la France de la Première Guerre mondiale : l’esprit d’un soldat tente d’échapper au champ de bataille pour se refugier dans une forêt calme, tandis que la réalité de la guerre le ramène avec violence sur le front. Comme par un effet de réciprocité, c’est à la Cinéfabrique qu’a été mixé le court-métrage, avec l’aide de l’ingénieur du son Arthur Moget.

Le Festival du Film Court offre aussi cette année à trois autres étudiantes l’opportunité d’intégrer le jury et de se confronter au difficile exercice de débattre sur un palmarès. Pauline Chrétien, Elisa Andrade Fonseca et Elisa Tiozzo, toutes inscrites en 5e année de cinéma d’animation (leur bio ci-dessous), siègeront aux côtés d’artistes et de professionnels capés : les réalisateurs Fabrice Luang-Vija (Celui qui a deux âmes, César 2017 du meilleur court-métrage d’animation) et Nicolas Gourault (V.O., Grand Prix du Festival du Film Court 2021), ainsi que plusieurs programmateurs et techniciens du cinéma : Coline Anxionnaz, coordinatrice du Réseau Médiation Cinéma, Paul-Jean Tavernier, responsable de l’agence lyonnaise Panavision et Pierre Triollier, directeur du Festival du Film Jeune de Lyon.

L’édition 2022 est assurément un événement spécial pour l’école. Surtout quand on sait que cette année, l’affiche du  festival a été réalisée par une étudiante de 4e année de jeu vidéo : bravo à Mathlide Béguinot pour son illustration d’une tour du quartier des Gratte-Ciel évoquant la fabrication d’un film, “telle une usine miniature”, dit-elle, “permettant de valoriser la diversité des idées et des projets qui composent ce festival”. Tous nos remerciements à ses organisateurs, l’équipe du cinéma Le Zola et son directeur, Cyril Désiré.

 

 

 

Festival du Film Court

Au cinéma Le Zola
117 Cours Emile Zola – 69100 Villeurbanne
Métro République – Ligne A
Du vendredi 18 au dimanche 27 novembre 2022

Programme et billetterie : http://www.festcourt-villeurbanne.com/