Ils s’illustrent aux Pégases

Ils s’illustrent aux Pégases

Les Cohliens exercent dans trois des studios de jeu vidéo français distingués le 17 mars 2021.

La 2e édition des Pégases du jeu vidéo (le pendant vidéoludique des César pour le cinéma) a distingué cette année encore le studio bordelais Asobo, dont le jeu Microsoft Flight Simulatora remporté trois prix, dont celui du meilleur jeu de l’année. Bravo à cette équipe qui avait déjà marqué les esprits avec A Plague Tale: Innocenceen 2020, sur lequel Thierry Puginier s’était illustré en tant que senior animator. Il a été rejoint par deux autres anciens Cohliens : Florian Thomassetet Nicolas Bessonnat. L’école aura le plaisir d’accueillir les recruteurs d’Asobo dans quelques jours, pour son job dating.

Autre studio en vue, DontNodEntertainement (Paris) avait déjà été remarqué pour l’excellent Life is Strange. Il décroche cette année deux prix (Excellence narrative et Au-delà du jeu vidéo) pour Tell Me Why, jeu d’aventure narrative qui aborde les thèmes du deuil et de la transidentité. Pascal Duriauxy travaille comme senior character artist.

Notons enfin le prix du meilleur premier jeu vidéo remis à Douze Dixièmes pour Shady Part of Me, où deux Cohliens ont successivement accompli leur stage de fin d’études : Etienne Thibault-Buisson(promotion 2019) et Raphaëlle Colin (promotion 2020).

La participation régulière de nos alumni aux grandes aventures du jeu vidéo français a fini par être repérée par les représentants de cette industrie : l’école s’apprête à rejoindre le Syndicat national du jeu vidéo (SNJV) et son réseau des formations. Le SNJV publie chaque année le baromètre du jeu vidéo en France, ainsi qu’un référentiel des métiers auxquels l’école se réjouit de pouvoir bientôt contribuer.