La Fondation Bullukian donne carte blanche aux étudiants de 4e année

La Fondation Bullukian donne carte blanche aux étudiants de 4e année

Les gravures des étudiants de 4eannée côtoient les œuvres d’Edmond Baudoin, Nicolas de Crécy et Jochen Grener exposées au centre d’art lyonnais.

Jeudi 17 mars, la Fondation Bullukian a ouvert les réservations pour son exposition “A la croisée des chemins” consacrée à Edmond Baudoin, Nicolas de Crécy et Jochen Gerner, en marge de laquelle l’équipe de la Fondation nous a donné carte blanche pour présenter les créations des Cohliens de la spécialisation édition.

Deux volets sont prévus : l’exposition des gravures des étudiants de 4e année de Gilbert Houbre (qui seront ensuite exposées au Musée des Beaux-Arts de Lyon pour la Nuit des musées), puis celle des illustrations des étudiants de 4e et 5e année qu’Isabelle Chatellard fait concourir chaque année à la Foire internationale du livre jeunesse de Bologne

Les gravures actuellement présentées donnent un aperçu du travail effectué au sein de l’atelier de Gilbert Houbre, peintre, graveur, et professeur à l’école. En 10 séances, les Cohliens devaient réinterpréter un tableau d’Antoine Berjon (1754-1843) exposé au Musée des Beaux-Arts de Lyon, Fleurs et fruits dans une corbeille d’osier (1810), en mobilisant les techniques de la pointe sèche, de l’eau-forte ou de la linogravure. Les étudiants étaient libres de reproduire l’œuvre, de s’en inspirer ou de la subvertir. Tous abordaient la gravure pour la première fois.

Les créations ont été réalisées sur papier Canson Edition offert par Canson à la Fondation Graphein (abritée par la Fondation Bullukian), pour permettre aux étudiants de pousser leur exploration des techniques traditionnelles et de réaliser plusieurs tirages à partir d’une même plaque, afin que leurs dessins puissent être non seulement exposés au public mais aussi mis en vente – ici à 160 euros par tirage.

Il s’agit d’une vente caritative : 60 % du prix d’une impression d’art sont reversés à l’étudiant.e, 40 % à la Fondation Graphein qui soutient les Cohliens confrontés à des difficultés financières.

C’est la troisième exposition mise en œuvre en un an, après celle des étudiants internationaux à l’Alliance française de Lyon (5 février – 19 mars 2020), puis celle au Mémorial national de la prison de Montluc, programmée jusqu’au printemps 2021.

Réserver sa visite à la fondation Bullukian