Mercredi 19 mai, les lieux culturels relancent les programmations qu’ils avaient dû ajourner. Retrouvez le chemin des expos ! Voici trois temps forts à ne pas manquer.

Réouverture des lieux culturels : les expos de Cohliens à ne pas manquer

La Fondation Bullukian rouvre son centre d’art qui accueillait depuis la mi-mars, place Bellecour, l’exposition “A la croisée des chemins” consacrée aux artistes Edmond Baudoin, Nicolas de Crécy et Jochen Gerner. En marge de cette exposition, la Fondation a invité les étudiants de la spécialisation édition à exposer une série d’estampes réalisées dans l’atelier de gravure de Gilbert Houbre.

Leurs travaux, librement inspirés d’un tableau du peintre lyonnais Antoine Berjon (1754-1843), Fleurs et fruits dans une corbeille d’osier (1810), utilisent les techniques de la pointe sèche, de l’eau-forte ou de la linogravure.

Ils sont à découvrir durant toute la durée de l’exposition reprogrammée, c’est-à-dire jusqu’au 17 juillet, sur réservation.

Les visiteurs qui le souhaitent pourront acquérir un tirage d’une des gravures exposées (160 euros par tirage). Précisons qu’il s’agit d’une vente caritative : 60% du prix de l’impression d’art sont reversés à l’étudiant·e qui en est l’auteur·e et 40 % à la Fondation Graphein (fondation abritée par la Fondation Bullukian) qui soutient les Cohliens confrontés à des difficultés financières. Les gravures ont été réalisées sur papier Canson Edition, offert par Canson pour permettre aux étudiants de pousser leur exploration des techniques traditionnelles.

 

“A la croisée des chemins” – du 19 mai au 17 juillet 2021
Fondation Bullukian
26 place Bellecour – Lyon 2e
Métros A et D – Bellecour

Entrée gratuite, sur réservation
Du mardi au vendredi de 14h à 18h
Le samedi de 14h à 19h

 

Le Mémorial national de la prison de Montluc rouvre son exposition temporaire célébrant 10 ans d’activités dédiées au recueillement et à la transmission de la mémoire, dans ce lieu d’internement emblématique de l’histoire de Lyon.

Pour marquer cette étape, l’école a mobilisé ses étudiants de 2e année et de 4e année pour réaliser près de 40 travaux, des bustes à l’échelle 1 de personnes internées durant la Seconde Guerre mondiale, des peintures grand format et des gravures inspirées des images d’archives fournies par le mémorial.

Leurs œuvres sont issues des ateliers de Pascal Jacquet et Ugo Panico (sculptures), de Matthieu Ferrand et Frédérick Mansot (kakemonos) et de Gilbert Houbre (kakemonos et gravures).

 

“Le Mémorial invite l’École Émile Cohl” – du mercredi 19 mai au samedi 31 juillet 2021
Mémorial national de la prison de Montluc
4 rue Jeanne Hachette – Lyon 3e
Métro D – Sans Souci
Bus 69, C11, C25, C7

Entrée gratuite, sur réservation
Du mercredi au vendredi de 15h à 17h30
Le samedi de 14h à 17h30

 

La galerie B+ (Lyon 7e) donne quant à elle une carte blanche à Gilbert Houbre, décidément incontournable ce printemps.

Peintre, illustrateur, sculpteur et graveur formé à l’École nationale des arts décoratifs de Paris, professeur à l’École Émile Cohl, Gilbert présente ici quelques unes de ses estampes et celles produites dans l’atelier qu’il anime à Loisy, en Bourgogne, fréquenté par plusieurs générations d’artistes dont 20 sont ici exposés à ses côtés.

On verra de nombreux profs et alumni réunis dans cette aventure collective : Jérémy Bajulaz, Nicola Bernardelli, Julien Caretti, Raphaël Gauthey, Florent Gobet, Michel Lauricella, Donatelle Liens, Françoise Lorson, Manon Molesti, Belonie Ovize, Emre Ohrun et Dominique Simon.

 

 

 

“Levée de printemps” – du jeudi 20 mai au jeudi 1er juillet 2021
B+ galerie
1 rue Chalopin – Lyon 7e
Métro D – Saxe Gambetta

Du mardi au samedi, de 14h à 19h00
Lancement jeudi 20 mai