Cinéma d’animation // Deux des longs métrages en lice aux Oscars ont mobilisé 21 anciens élèves

Nominations aux Oscars

Pour produire Klaus, de Sergio Pablos, et J’ai Perdu mon corps, de Jérémy Clapin, les studios the SPA Studios et Xilam Animation ont engagé 21 anciens Cohliens dans tous les métiers de l’animation : storyboarder, chef décorateur, animateur 2D/3D, lighting artiste, artiste décors… La sélection de ces films aux Oscars leur permet déjà, à tous, de viser à nouveau d’autres grands projets.

Marchera-t-il sur les traces de Claude Barras ? J’ai Perdu mon corps, premier long métrage de Jérémy Clapin, s’est tour à tour illustré à Cannes, où il a remporté le Grand Prix de la Semaine de la Critique, puis à Annecy, en recevant le Cristal du meilleur long-métrage ainsi que le prix du public. Et comme Ma vie de Courgette, deux ans plus tôt, le voici à présent en sélection aux César et aux Oscars. « Dans la catégorie animation c’est David contre Goliath, mais le petit est bien armé », estimait il y a quelques jours, fin janvier 2020, le quotidien Los Angeles Times.

 

Bravo à son réalisateur, à Xilam Animation et aux 14 Cohliens qui ont participé à l’aventure : le storyboarder Quentin Reubrecht, à Paris, l’animateur 3D Léo Zwaenepoël, au studio réunionais, et à la grosse équipe du studio lyonnais : les animateurs Claire Charvolin, Lou Delage, Anne Kraehn, Elie Martens, Eloïse Rauzier, Lison Sabiols, les décorateurs Tévy Dubray et Hippolyte Jacquet, et les deux chefs décorateurs Jeoffrey Magellan et Fursy Teyssier. Soulignons encore que Maryline Collet et Pauline Meulien, y ont accompli leur stage de fin d’études, au département décors.

 

A Madrid, the SPA Studios (Sergio Pablos Animation) est lui aussi en lice aux Oscars avec Klaus, produit et diffusé cet hiver par Netflix. Pour son dernier long-métrage en animation traditionnelle revisitant la légende du Père Noël, le studio de Sergio Pablos a recruté sept Cohliens. Nous croisons aussi les doigts pour eux : Solène Chevaleyre et Kevin Le Moigne, layout artistes et décors, Gaspard Sumeire et Mathilde Vachet, animateurs, Lucie Julliat, clean up assistant, Samuel Smith, colour key, et Timothée Berruet, lighting artiste.  Le film a déjà reçu 7 nominations aux Annie Awards et deux aux Goyas.

 

Retour aux actualités