Avenir professionnel et métiers du dessin

  • Promenades nocturnes
    Kanellos Bitsikas - 4e année Edition
  • James et la pêche géante
    Meggan Léonor Chen - 4e année Jeu vidéo
  • Fausse note
    Alice Charreton - 4e année Court métrage
  • Extrait de la bande dessinée de
    Tristan Josse - 4e année Edition

L’École Émile Cohl à Lyon prépare ses étudiants à travailler dans les différents métiers du dessin : illustration jeunesse, bande dessinée, dessin animé, jeu vidéo, livre numérique, web et communication visuelle…

 

Les métiers du dessin auxquels prépare l’École Émile Cohl exigent compétences, passion et travail. Ces filières sont parfois décriées pour leur manque de stabilité ou leur précarité. Pourtant, grâce à une formation sérieuse, et si l’on dispose d’un caractère affirmé, elles offrent à beaucoup d’artistes la possibilité d’exercer un métier qui les passionne et qui, pour la plupart d’entre eux, heureusement, les nourrit.

Comme dans toute filière professionnelle, il y a de très belles réussites, certaines plus ordinaires et d’autres plus difficiles. On observe la même situation dans toutes les professions libérales ou salariées, comme par exemple en médecine ou en sciences, où des prix Nobel et des génies côtoient des professionnels plus modestes, tout aussi nécessaires et indispensables.

Reconnus pour leur maîtrise du dessin et leur créativité, les étudiants de l’École Émile Cohl deviennent des dessinateurs concepteurs accomplis et recherchés dans les secteurs de l’édition (album jeunesse, bande dessinée), du dessin animé, du jeu vidéo et du cross-médias (livre numérique). Près de 50 entreprises viennent chaque année participer au job dating organisé dans nos locaux pour recruter les Cohliens.

 

Les métiers de l’illustration jeunesse

En 2018, le chiffre d’affaires du secteur de l’édition en France s’élevait à 3.94 milliards d’euros, avec près de 420 millions d’exemplaires vendus cette année-là.  Un livre vendu sur cinq est un ouvrage jeunesse.

  • dessinateur de presse
  • illustrateur
  • roughman

Pour en savoir plus et connaître le détail des fiches métiers : www.lesmetiersdudessin.fr

 

Les métiers de la bande dessinée

Selon l’Institut GFK, le marché de la BD a atteint en 2018 son plus haut niveau d’activité depuis 15 ans, avec 44 millions d’exemplaires d’albums de BD, comics et mangas se sont vendus en France, pour un chiffre d’affaires de 510 millions d’euros.

De son côté, le Syndicat national de l’édition estime que le marché de la bande dessinée, des comics et mangas représentait 15 % du chiffre d’affaires du marché total du livre, toujours en 2018.

  • auteur de bande dessinée (scénariste et dessinateur)
  • coloriste
  • dessinateur

Pour en savoir plus et connaître le détail des fiches métiers : www.lesmetiersdudessin.fr

 

Les métiers du dessin animé

Le boom des films « made in France »

Le marché du film d’animation français est à la troisième place au niveau mondial après les États-Unis et le Japon, mais reste le leader du marché européen. Selon les années, les films français peuvent représenter près d’un tiers des films d’animation sortis en salle. Le devis moyen d’un film d’animation s’établit à près de 6 millions d’euros en 2017, selon le CNC.

Depuis 2016, le soutien des pouvoirs publics pour encourager le dessin animé « made in France » a favorisé le développement de ce secteur, dans lequel un millier d’emplois ont été créés en 10 ans.

Il fait appel aux métiers suivants :

  • directeur artistique et animateur
  • coloriste
  • infographiste
  • layout man
  • monteur truquiste
  • réalisateur
  • story-boarder

 Pour en savoir plus et connaître le détail des fiches métiers : www.lesmetiersdudessin.fr

 

Les métiers du jeu vidéo

Selon le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (Sell), le marché français du jeu vidéo représente un chiffre d’affaires de 4,9 milliards d’euros en 2018, en croissance de +15 % sur un an.

De son côté, le cabinet d’études de marché Newzoo affirme que le marché mondial dépassera les 152 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2019 (+ 9.6 % en un an, notamment grâce au jeu mobile et à la convergence des différentes formes de divertissement numérique).

La région Asie-Pacifique occupe depuis plusieurs années le premier rang, avec 47% du marché, souligne le cabinet d’études de marché Newzoo, selon qui « la Chine représente à elle seule un quart de tous les revenus mondiaux du jeu vidéo ». Cependant en 2019, les Etats-Unis lui ont disputé cette place sous l’effet de la croissance des jeux sur console et de l’influence des jeux en ligne.

 

Pas surprenant, dans ce contexte, que le jeu vidéo soit devenu le divertissement préféré des Français : plus de 55 % en sont amateurs, notamment sur les plates-formes mobiles.

  •  animateur 2D/3D
  • character designer
  • chef de projet multimédia
  • directeur artistique
  • game designer
  • infographiste
  • level designer, level builder
  • mappeur modeleur

Pour en savoir plus et connaître le détail des fiches métiers : www.lesmetiersdudessin.fr

 

Web et communication visuelle

Internet a pris une place considérable dans les usages quotidiens. On estime le temps de connexion moyen à près de quatre heures par jour, en moyenne.

Les marques ont réaffecté une grande partie de leurs investissements publicitaires dans les médias en ligne et les réseaux sociaux. Elles utilisent Internet pour développer de nouveaux services. Cette course à la transformation digitale a fait évoluer fortement les métiers de la communication visuelle :

  • directeur artistique
  • chef de projet multimédia
  • concepteur multimédia
  • graphiste
  • infographiste
  • maquettiste
  • roughman
  • webdesigner

 Pour en savoir plus et connaître le détail des fiches métiers : www.lesmetiersdudessin.fr

 

Autres métiers

  • artiste plasticien
  • décorateur / scénographe
  • fresquiste
  • matte painter
  • marionnettiste
  • restaurateur d’oeuvre d’art
  • tatoueur

Pour en savoir plus et connaître le détail des fiches métiers : www.lesmetiersdudessin.fr