Cinquième année Formation de l'École Émile Cohl : cinquième année

Spécialisation débouchant sur un diplôme dans les filières de l'édition, du cinéma d'animation, du jeu vidéo, du web et du multimédia

Cinquième année à l’École Émile Cohl

 

La formation de Dessinateur Concepteur (bac+5) avec ses trois spécialisations, en édition multimédia, cinéma d’animation et jeu vidéo, est rebaptisée à partir de la rentrée 2020 pour mieux viser les métiers préparés.

Les intitulés de formation deviennent :

  • Directeur de création en édition multimédia
  • Réalisateur auteur en cinéma d’animation
  • Réalisateur concepteur en jeu vidéo

Ces trois certifications de niveau bac+5 permettent de maîtriser l’ensemble d’une chaîne de production graphique, de la conception en passant par la narration jusqu’à la réalisation, en prenant en compte tous les aspects complexes de chaque étape. Elles répondent aux besoins de compétences techniques, graphiques et managériales des entreprises de l’image.

 

Dans les industries du jeu vidéo et du cinéma d’animation, ces entreprises sont confrontées à des enjeux technologiques, de spécialisation d’équipes et d’internationalisation des projets. Dans le domaine de l’édition, où les technologies numériques soutiennent des processus de production multimédia (livres papier, contenus vidéo, réalité augmentée, design d’applications web et de réseaux sociaux), l’activité des dessinateurs nécessite à la fois une démarche d’auteur et une forte culture technique du dessin, combinant des connaissances esthétiques avec une maîtrise du dessin traditionnel et numérique.

 

Les 4e et 5e années du cursus ont pour objectif de rendre les étudiants capables de maîtriser, de bout en bout, le processus d’une production artistique : conception de l’esthétique de l’image au service d’une narration (fiction ou documentaire), puis mise en forme du projet, supervision de toutes les étapes de la réalisation, jusqu’à la finalisation du produit culturel.

 

Les étudiants bénéficient d’un accompagnement individuel et collectif pour être en mesure de développer des œuvres singulières. Leurs travaux sont susceptibles d’être édités ou diffusés auprès de publics ou de lectorats déterminés : ceux-ci sont donc aussi évalués sous l’angle de leur qualité professionnelle et de leur pertinence sociale.

 

La formation vise à :

  • acquérir la maîtrise des logiciels utilisés par les entreprises de la spécialisation choisie (par exemple 3DS Max, Unity et Blender, pour le jeu vidéo, TV Paint, Toonboom et After Effects, pour le cinéma d’animation, et Illustrator et Photoshop, pour l’édition)
  • développer une œuvre suivant une logique de gestion de projets, par groupes (en 4e année) et de manière individuelle (en 5e année)
  • développer sa connaissance de l’environnement professionnel par la pratique (worskshops, suivi de projet, cours d’anglais appliqués au développement de projets) et par le retour d’expérience de professionnels (conférences métiers, ateliers de formation sur les formalités administratives)
  • exercer sa créativité à l’aide des techniques du dessin traditionnel : peinture de composition, sculpture, croquis

 

La 5e année est une étape d’émulation dans le parcours de formation. Les étudiants des trois options fréquentent un open space aménagé comme un studio de création, où les disciplines sont décloisonnées. Chaque étudiant a un poste attitré, cependant il circule à sa guise d’une spécialité à une autre. Cette organisation répond au pari pédagogique du fondateur, Philippe Rivière, pour qui une telle approche transversale permet d’élever les compétences créatives à un niveau supérieur.

 

 

Le premier semestre est consacré à la préparation du projet personnel, que les étudiants ont soumis à l’équipe pédagogique, en fin de 4e année. Ils bénéficient d’un suivi individuel renforcé, participent à des workshops pour se préparer à la vie active – par exemple en création de bandes démo convaincantes – et à des conférences animées par des intervenants extérieurs. Les cours d’anglais sont centrés sur la préparation du portfolio artistique et la recherche de stage.

Le deuxième semestre donne lieu à la fabrication du projet de fin d’études. Le suivi technique et artistique est approfondi. Il débouche sur une évaluation intermédiaire : le « diplôme blanc ».

Au cours de cette période, le stage en entreprise a lieu de juin à décembre, de préférence dans un pays étranger. Au retour, les étudiants finalisent leur projet de diplôme, rédigent leur rapport de stage et réalisent leur soutenance finale, devant un jury de professionnels.

La dernière journée à l’école est placée sous le signe de l’insertion professionnelle. Elle donne lieu à un job dating auquel participent près de 60 entreprises. Chaque étudiant se voit proposer une dizaine d’entretiens de recrutement.

 

 

Matières enseignées en 5e année

 

  • Peinture, croquis
  • Anglais
  • Préparation au stage
  • Séminaires administratifs et juridiques
  • Conférences et workshops
  • Suivi de projet individualisé (projets tutorés et soutenance)
  • Suivi technique

 

 

 

 

 

 

Calendrier des cours et tarifs

Nombre d'heures enseignées : 900 heures de cours et 22 à 24 semaines de stage.

> Tarif (hors droits d'inscription) 2020-2021 8 310 €

Plan de formation

Cliquez pour agrandir

École Émile Cohl - schéma de formation 2016-17 Je désire m'inscrire